L’Homme invisible à l’ère numérique : du mythe à la réalité contemporaine

Auteurs

  • François Viangalli Université Grenoble-Alpes - Grenoble Cybersecurity Institute

Résumé

Le rêve de l'invisibilité est aussi ancien que l'homme lui-même. De l'Antiquité à nos jours, le mythe de l'homme invisible a nourri la philosophie, la littérature, et, bien sûr, l'art de la guerre. Longtemps après le mythe de l'anneau de Gygès chez Platon ou l'Homme invisible de H.G. Wells, la technologie numérique a transformé la question de l'invisibilité pour la faire apparaître comme une véritable question de droit : aurait-on, finalement, le droit d'être invisible dans la sphère digitale ? Une analyse approfondie de cette question amène à la conclusion que l'invisibilité, même à une époque où son exact opposé, c'est-à-dire la visibilité renforcée, semble régner, ne devrait pas être regardé comme un droit fondamental. L'invisibilité, qui n'est pas pour autant un mal en soi, n'est en vérité qu'un fait, et non un droit. Dès lors, son régime juridique doit découler du droit existant au titre duquel elle s'exerce. En conséquence, l'invisibilité numérique, quelle qu'en soit la forme ou le degré, doit être régie par la loi applicable au droit dans lequel elle prend source.

Biographie de l'auteur

François Viangalli, Université Grenoble-Alpes - Grenoble Cybersecurity Institute

Maître de conférences

Téléchargements

Publiée

2022-07-20

Comment citer

Viangalli, F. (2022). L’Homme invisible à l’ère numérique : du mythe à la réalité contemporaine. Revue Internationale De Droit Des données Et Du numérique, 8(1), 1–33. Consulté à l’adresse https://ojs.imodev.org/?journal=RIDDN&page=article&op=view&path[]=445

Numéro

Rubrique

Articles