La souveraineté de l’État à l’ère des Technologies de l’Information et de la Communication : un basculement entre théorie et pratique

Auteurs

  • Valentin Ulrich Biwole

Résumé

À l'ère d'Internet, d'une part, la souveraineté nationale a été contestée dans une certaine mesure ; D'autre part, la théorie de la souveraineté nationale a également obtenu l'opportunité de continuer à se développer dans le processus de faire face au défi de la mondialisation. La cyber souveraineté est une extension de la souveraineté nationale dans le cyberespace. C’est-à-dire, le droit d'un pays de mener des activités dans le cyberespace de manière indépendante et sans ingérence d'autres pays, de gérer les affaires du cyberespace et de se défendre contre les cyberattaques. La cyber souveraineté est un concept subordonné de la souveraineté nationale. Le caractère relatif et international de la cyber souveraineté est plus évident au regard de la pratique. Mais la théorie pose le socle fondamental de l’indépendance de l’Etat. Il y’a donc là un déphasage entre la théorie et la pratique de la souveraineté à l’aune des technologies. Deux pans qui doivent être en accord car la cyber-souveraineté est le dernier développement et une partie importante de la souveraineté nationale. L'exercice et le maintien effectif de la souveraineté nationale à l'ère du cyber espace ne peuvent être séparés de la cyber-souveraineté. La cyber-souveraineté et la souveraineté

Biographie de l'auteur

Valentin Ulrich Biwole

Chercheur au Centre d’Études et de Recherches Constitutionnelles, Administratives et Financières (CERCAF) de l’Université de Yaoundé II

Téléchargements

Publiée

2022-07-20

Comment citer

Biwole, V. U. (2022). La souveraineté de l’État à l’ère des Technologies de l’Information et de la Communication : un basculement entre théorie et pratique. Revue Internationale De Droit Des données Et Du numérique, 8(1), 99–122. Consulté à l’adresse https://ojs.imodev.org/?journal=RIDDN&page=article&op=view&path[]=448

Numéro

Rubrique

Articles