The Non-Fungible Token (NFT), Origin of the Third Digital Revolution in the Art Market

Auteurs

  • Siavash Shahrjerdi

Résumé

Au cours des dernières années, le marché de l’art a connu deux révolutions grâce aux technologies du « numérique » et de « l’intelligence artificielle ». Il s’agit respectivement du « lancement des premières ventes aux enchères virtuelles des beaux-arts » et de « la création et la commercialisation des œuvres auto-créées par la machine ». En 2020, la troisième révolution a eu lieu grâce à la technologie de « la blockchain ». Cela a entraîné l'émergence du concept de « crypto-art », à savoir une œuvre d’art créée et certifiée par un jeton non-fongible (NFT). Cette troisième révolution est susceptible d’être plus importante que la première et la deuxième puisqu’elle transforme le fondement structurel de ce marché ainsi que son modèle économique et sa logique de valorisation. Cet article a pour objectif de présenter une nouvelle réflexion sur les enjeux techniques et juridiques soulevés par cette technologie.

Biographie de l'auteur

Siavash Shahrjerdi

PhD Candidate in Law at the University Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lawyer and Teacher

Téléchargements

Publiée

2022-07-20

Comment citer

Shahrjerdi, S. (2022). The Non-Fungible Token (NFT), Origin of the Third Digital Revolution in the Art Market . Revue Internationale De Droit Des données Et Du numérique, 8(1), 207–220. Consulté à l’adresse https://ojs.imodev.org/?journal=RIDDN&page=article&op=view&path[]=454

Numéro

Rubrique

Articles