L’État de droit à la lisière de l’État légal et de l’État de justice (2)

Auteurs

  • Kodjo Ndukuma Adjayi

Résumé

État de droit n’est pas qu’État légal. Il s’appuie sur l’État de justice. Il n’est pas possible sans libertés, ni démocratie. Nous avons pu ressortir, par ces mots, le substrat de l’État de droit. Son primat postule-t-il la primeur de l’État légal ? Ou alors faut-il seulement se suffire de la rigueur de l’État de justice ? Sommes-nous dans cette République démocratique qui ne vit pas le jour avec l’indépendance nationale en 1960 et qui manque encore aujourd’hui de palper l’État de droit, constitutionnalisé en 2006 ?

D’une part, l’État de droit se situe à la lisière de l’État légal et de l’État de justice. Son fondement historique et conceptuel le souligne, même s’il faille, face aux clivages, une foultitude d’assemblages politiques pour donner forme à l’État de droit. D’autre part, l’État de droit apparaît sur la visière de la Justice et à l’ornière de l’État démocratique.

Biographie de l'auteur

Kodjo Ndukuma Adjayi

Docteur de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Professeur (associé) des Universités (RD Congo), Vice-doyen en charge de la Recherche à la Faculté de droit de l’UPC, Responsable de l’Unité de Recherche UR93 : Droit privé et droit public (RD Congo)

Téléchargements

Publiée

2022-07-20

Comment citer

Ndukuma Adjayi, K. (2022). L’État de droit à la lisière de l’État légal et de l’État de justice (2). Revue Internationale Des Gouvernements Ouverts, 11(1), 123–173. Consulté à l’adresse https://ojs.imodev.org/?journal=RIGO&page=article&op=view&path[]=443

Numéro

Rubrique

Articles